Comment devenir un transporteur professionnel ?

Exercer un métier dans le secteur du transport comporte des exigences. Pour rester dans la légalité et travailler comme chauffeurs, deux possibilités s’offrent à vous. Il est possible de choisir la carte professionnelle vtc ou alors d’opter pour une capacite de transport. Dans l’un ou l’autre cas, plusieurs étapes devront être suivies pour y arriver.

capacite de transport : que retenir

La capacite transport est un statut accordé aux personnes qui souhaitent exercer dans le domaine du transport des personnes. Ce titre est obtenu suite à une formation de 140 heures. Elle se déroule pendant un mois et donne droit à une attestation. Elle coûte 1500 euros. Si le candidat ne réussit pas le test, il peut toujours se présenter pour les sessions suivantes. Il dispose néanmoins de 2 à 4 mois pour être admis. C’est la DREAL qui se charge de ses formalités. Il existe des institutions spécialisées comme l’IFRAC (selon votre région) pour suivre ladite formation.

Des societe spécialisées s’occupent également d’accompagner les candidats sur le plan administratif ou juridique. Elles ne donnent pas de formation, mais peuvent aider à faire toutes les formalités nécessaires. Il est possible d’obtenir cette attestation en passant un BTS transport ou la Maîtrise du Transport Routier. Ils doivent être validés pour pouvoir accéder à la capacité de transport.

Carte vtc

Dans le but d’obtenir sa carte professionnelle vtc, tout candidat désireux doit se soumettre à un test. Cet examen impose toutefois des contraintes en matière de choix de votre vehicule. Elle s’obtient au niveau de la préfecture. Il est également indispensable de se faire immatriculer au registre des exploitations vtc. Cette inscription est obligatoire pour jouir de sa licence de conducteur de taxi par exemple.

Conséquences de chaque statut

Le professionnel qui détient la capacité de transport dispose d’une liberté de choix en matière de véhicule. Pour exercer son activité, le promoteur doit disposer de 1500 euros par véhicule pour son capital de démarrage. Il pourra ensuite simplement recruter des employés avec seulement un permis B.

Pour le détenteur d’une carte professionnelle VTC, il n’y a pas d’obligation de capital. Il peut exercer avec une voiture personnelle ou louée, mais la durée de location doit être supérieure ou égale à six mois. Le promoteur disposant d’une carte VTC peut également embaucher des chauffeur vtc ou non pour agrandir son activite.

Il en découle que la capacité de transport offre plus d’avantages et de libertés qu’une carte professionnelle. Elle seule permet d’ouvrir une sociéte de transport privé. VTC. Cependant son obtention est plus exigeante. Le capacitaire de transport peut également exercer dans un organisme public (transport scolaire). Dans ce cas, il ne lui est pas permis de transporter une seule personne, mais forcément plusieurs. Cependant, un détenteur de carte VTC peut aussi profiter d’un statut d’employé ou de promoteur d’entreprise. À ce titre, le statut d’auto entrepreneur est beaucoup plus avantageux sur le plan fiscal et administratif.

Formalités d’obtention de chaque statut

Il faudra fournir quelques pièces et remplir quelques conditions pour obtenir soit la capacité de transport, soit la carte professionnelle VTC. Une petite réflexion s’impose donc sur le type d’entreprise de transport que vous souhaitez créer. En comparant avec vos conditions et vos ambitions, vous trouverez comment faire le choix le plus judicieux pour exercer votre activité.