Qu’est-ce qu’une SAS (societe par action simplifiee) ?

L’entrepreneuriat est de plus en plus mis en avance dans toutes actions dans le monde actuel. Nombreux sont ceux qui désirent avoir une entreprise et en être le maitre. Ils sont cependant bloqués par beaucoup de choses et manquent ainsi de décision. Parmi ces choses qui constituent une barrière, on compte le type de société qui peut être SAS ou autre chose. Qu’est-ce que la SAS et que pouvons-nous en savoir ? Découvrez plus amplement la portée de ce sigle dans cet article.

Que faut-il comprendre par ce terme ?

La SAS est définie comme une Société par Action Simplifiée. C’est une forme d’entreprise car l’univers de l’entrepreneuriat regorge de plusieurs types de sociétés. A part la SAS, il y a plusieurs autres types de sociétés comme la SARL, la SASU etc… Ce sont des types de sociétés qui sont spécialisées dans le commerce de plusieurs choses. Celles-ci sont appelées actions dans le domaine commercial. Ce qui les différencie les unes des autres est d’une part le nombre d’associés auxquels ils ont affaire. D’autre part, c’est la liberté et leur organisation qui font la différence entre elles. Sinon elles œuvrent toutes pour le bon fonctionnement du commerce entre associés. La SAS a deux associés au moins. Elle devient plutôt une Société par action simplifiée unipersonnelle soit SASU quand elle ne compte qu’un seul associé.

Comment fonctionne la SAS ?

La SAS est une société dont la création nécessite certaines formalités administratives et du fond financier. Ce dernier n’est pas aussi cher ; il s’élève à 1 euro. La SAS est dirigée par un président et parfois par des directeurs généraux ainsi que des comités. Le président peut être une personne physique ou morale. Il doit avoir la tête sur les épaules peu importe son âge. Il doit avoir la nationalité du pays dans lequel il doit exercer sa fonction. Tout comme les directeurs généraux et les membres des comités de gestion, il élut par les associés. Le président est celui qui répond au nom du collège des entreprises portant le titre SAS. Ce dernier doit gérer la société conformément aux droits votés par les associés qui l’ont nommé. Pour discuter des questions relatives au bien-être de la société, les associés se rencontrent en assemblées. En fonction de l’urgence de la question ils peuvent se réunir soit en Assemblée Générale Ordinaire ou en Assemblé Générale Extraordinaire.

Les avantages et inconvénients de la SAS

Dans une société par action simplifiée, les associés sont limités par rapport à leurs apports. C’est en fonction de ces actions qu’elles parviennent à avoir une crédibilité dans la société. Avec une SAS, vous avez la possibilité de mener à bien vos différentes activités sans courir aucun risque. Ce qu’il urge de faire est d’être en règle du point de vue de toutes les formalités juridiques. Dans les SAS, les associés ont un grand pouvoir de décision. Ce sont eux qui fixent le mode de gestion de la société et le capital social. C’est beaucoup un fonctionnement libre qui gouverne les sociétés SAS.

Toutefois, la SAS porte aussi des inconvénients qui principalement ne sont pas mauvais en eux-mêmes. Ils ont été fixés pour favoriser une bonne gestion de la société. Ainsi, il existe une rigueur dans la rédaction des statuts quand bien même elle est libre. Il n’y a pas d’association possible de collaborateurs.