Est-il possible de demander un prêt bancaire pour création d’entreprise sans apport ?

Créer une petite entreprise représente un grand challenge pour les futurs entrepreneurs. Et justement, il est difficile de réunir les fonds nécessaires quand on vient juste de finir ses études à l’université. L’option qui reste est de demander un prêt bancaire mais est-ce possible sans apport ? Notre analyse vous fournit les informations importantes à savoir à ce sujet.

Risque de refus très élevé

Pour demander un prêt bancaire, la banque exige un apport qui justifie à la fois la crédibilité de votre projet mais aussi votre possibilité de rentabiliser l’activité rapidement. L’apport ou l’investissement personnel représente un taux entre 30 et 50% de la totalité du financement nécessaire pour le projet. Le cabinet excellis gestion de patrimoine peut vous accompagner dans chacun des procédures et vous conseiller en cas de besoin.

Dans ce cas, demander un prêt bancaire de création d’entreprise sans apport vous expose généralement à un refus catégorique de votre dossier. Bien que votre projet présente des aspects intéressants, sans votre contribution, le prêt manque clairement de valeur.

Quelques cas d’exception

Quoi qu’il en soit, demander un prêt bancaire sans apport personnel du demandeur n’est tout de même pas impossible. Il existe effectivement certains cas où le prêt pourra être accordé. Tout dépend de votre poste actuelle, de votre type de contrat et aussi de votre salaire. Si vous êtes cadre et que vous touchez un salaire assez élevé avec un CDI, il y a de fortes chances que votre dossier soit considéré par la banque en vue d’obtenir une réponse favorable.

Le prêt bancaire sans apport est surtout possible si vous comptez vous lancer dans la création d’une micro-entreprise, d’une start-up ou encore d’une entreprise individuelle. Cela ne nécessite pas généralement un gros financement et est quand même plutôt rentable. Cependant, l’accord d’un prêt bancaire est moins évident pour les entrepreneurs souhaitant créer une entreprise artisanale.